Centre de jour pour 50 enfants « à risque » – Balta, Ukraine

De nombreux enfants de Balta vivent dans la rue, car ils proviennent de familles dysfonctionnelles. L’alcoolisme, le chômage et le manque de ressources financières ont généré des conditions très difficiles dans la région. Les enfants, en particulier souffrent : ils manquent d’affection, de stabilité familiale et de soins appropriés. Les produits d’hygiène, les vêtements, une alimentation suffisante font défaut…Ces jeunes passent une partie de la journée hors de leur famille, en bandes, apprennent à voler et sont exposés à l’usage de drogues.

Les Filles de la Charité, sensibles à la détresse de ces enfants ont créé un Centre de jour dans lequel elles répondent aux besoins physiques et émotionnels d’environ 50 enfants qui peu à peu ont découvert les avantages qui leur sont offerts dans le Centre de la Ste Famille.

Les dons ont permis d’acheter de la nourriture, du matériel scolaire, des vêtements, des médicaments, des ordinateurs et d’autres articles destinés aux soins et à l’éducation de ces enfants. Nous vous en remercions.

12117-15 Ukraine 12117-15 Ukraine4

Ecole maternelle et primaire – Kicukiro-Kigali, Rwanda

  L’école St Vincent de Paul ouverte en 2015, scolarise des enfants issus de familles pauvres qui bénéficient d’une aide pour les frais de scolarité, les fournitures scolaires, les uniformes et tenues sportives.

Les Filles de la Charité et les enseignants laïcs dispensent une éducation de qualité dans un environnement sûr et aimant pour ces enfants. 41 d’entre eux fréquentent l’école maternelle, et 81, les divers degrés de l’école primaire. Les cours sont dispensés en français, anglais, et  kinyarwanda.

Les Sœurs travaillent avec les parents pour accroître les valeurs de l’éducation, par une écoute attentive, des conversations informelles et des réunions périodiques. Elles ont mis en place des comités de parents, pour les associer à la vie scolaire de leurs enfants.

Ce projet contribue à la promotion de ces enfants qui, avec  la formation  intellectuelle, dispense une éducation de qualité, avec des valeurs morales chrétiennes, des expériences artistiques, culturelles et sportives.

13002-16Rwanda2 13002-16Rwanda4 13002-16Rwanda6

Appui au Centre Artisanal de Ruzzo – Burundi

Les Filles de la Charité de la Province d’Afrique Centrale animent ce Centre Artisanal unique dans la région, pour offrir une alternative à la jeunesse locale n’ayant pas la possibilité de suivre une scolarité primaire ou secondaire.

Le programme vise à développer les compétences humaines, intellectuelles et pratiques de ces jeunes, leur donnant la possibilité de développer leur créativité et d’acquérir des compétences. Ainsi ils pourront acquérir une autonomie dans la vie, et pour certains de pouvoir travailler en coopérative.

Une Sœur assure un accompagnement individuel et personnalisé des jeunes et un lien avec les familles.

Ces jeunes viennent de familles pauvres, et les frais d’inscription versés par les parents ne suffisent pas à couvrir les frais de fonctionnement du Centre. Grâce à vous, le Fonds de Dotation Rosalie Rendu a pu soutenir ce Centre (Salaires pour 7 membres du personnel, achat de matériel pour la coupe et la couture, produits de nettoyage,  fournitures de bureau, etc.).

13001-16 Burundi 2

Aménagement d’un foyer pour femmes sans ressources – Hallehali, Bangalore, Inde du Sud

Beaucoup de femmes à Bangalore, vivent dans une situation de pauvreté grave, sans soutien et sont souvent victimes d’abus.

Les Filles de la Charité qui sont en lien avec elles dans les quartiers, souhaitent assurer à une vingtaine de femmes les besoins de base, dans un havre de paix. Elles ont le projet de réaliser un foyer d’accueil sur le terrain de la Maison provinciale.

Grâce à vos généreux dons, les Sœurs vont faire une réhabilitation et un aménagement d’une petite résidence.

Une fois l’extension de la maison achevée et meublée, 20 femmes y seront accueillies.

12115-15 India South 2

L’Ecole Louise de Marillac au service d’enfants handicapés, San Gil, Colombie

Depuis 2001, l’École de la Fondation Marillac prend en charge des enfants handicapés issus de familles à faible revenu. Ces enfants et jeunes sont polyhandicapés : retard mental léger, paralysie cérébrale spastique, surdité, divers troubles physiques et cognitifs liés à des pathologies telles que le Syndrome de Down (trisomie 21), du Syndrome de Williams et du Syndrome de Crouzon.

46 enfants et jeunes sont accueillis au centre où ils reçoivent une éducation et des soins personnalisés, adaptés à leurs besoins et possibilités. Diverses formes de thérapies, des activités récréatives, des repas et l’hébergement leur sont fournis. Pour le soutien des parents, des visites à domicile, et un atelier de formation sont proposés.

Ce programme complet est rendu possible grâce à une équipe composée de cinq Filles de la Charité et de 7 laïcs. Pour améliorer la prise en charge de ces enfants, de nouvelles compétences sont recherchées : un audiologiste, un physiothérapeute et un gestionnaire.

Grâce à vos dons, le renforcement de l’équipe éducative a pu être financé.

12113-15 LaMilagrosa Colombia 2

Construction d’un Internat pour filles – Bairabi, Inde

Quatre Filles de la Charité vivent et travaillent à Bairabi en Inde du Nord. Elles soutiennent les populations locales en effectuant des visites à domicile, des soins et un accompagnement des familles. Les Sœurs s’occupent également d’une école et vivent dans un bâtiment de bambou qu’elles partagent avec 25 jeunes filles. Les Sœurs souhaitent  construire  un véritable internat  et accueillir davantage de jeunes filles, 60 à 70, âgées de 5 à 15 ans. Ce foyer les protègera contre les menaces de violence qui règnent dans les États du Nord et offrira une éducation de meilleure qualité.

fff

Boarders (4)

Assistance sanitaire pour les patients en détresse – Cameroun

Au Cameroun, les Filles de la Charité ont mis en place un projet d’assistance sanitaire pour les patients très pauvres. Cela doit avoir un impact direct sur 70 à 80 personnes : éducation à la santé et prévention, opérations chirurgicales, aide financière pour les soins et soutien en cas de décès. Les Sœurs font des visites à domicile pour atteindre les personnes et familles pauvres et abandonnées, souffrant de maladies chroniques : tuberculose, VIH / SIDA, hypertension, diabète, ainsi que des personnes âgées. Elles apportent aussi une aide psychologique et spirituelle pour favoriser le rétablissement.

Ce programme d’aide à la santé pour les patients en détresse est en cours sur 2 ans, dans 6 Communautés du Cameroun : dans l’Extrême-Nord: Midjivin et Moutourwa; dans l’Ouest: Dschang et Foumban, et dans le centre: Nsimalen et Yaoundé.

animation sanitaire

DSC02287 a

 

 

Programme éducatif de prévention de la traite humaine – Bogota, Colombie

La traite humaine – l’esclavage sexuel, pour des services ou du travail – est un mal très répandu même dans les pays développés. Les conflits internes et les difficultés économiques ont conduit la Colombie à devenir le troisième pays du monde pour son taux élevé de victimes de la traite humaine. Les jeunes en sont le plus souvent touchés.
Pour y répondre, les Filles de la Charité ont initié un programme de sensibilisation qui aide à la prévention de ces abus. Les Sœurs ont créé une équipe interdisciplinaire (une Fille de la Charité, un assistant social, un psychologue et un adjoint). Ce groupe travaille avec des lycéens, âgés de 14 à 18 ans, leurs parents et leurs enseignants pour aider les jeunes à connaître les implications de la traite humaine,  à identifier les facteurs de risque et à développer des stratégies de prévention.
Le soutien financier permettra d’étendre le programme pilote de 2013 qui a été une réussite. Il a rejoint des centaines de jeunes et a permis 69 ateliers de sensibilisation et de prévention.

9039 12 Colombia 3

Un véhicule pour un service éducatif et pastoral de proximité – Betroka, Madagascar

Madagascar comprend 70% de personnes « pauvres » dont 59% d’ « extrêmement pauvres ». Cette pauvreté s’est aggravée au cours des deux dernières décennies. Trois Filles de la Charité ayant des formations d’infirmière, de conseillère spirituelle et d’enseignante vont collaborer avec des laïcs pour rejoindre les personnes des secteurs reculés de Betroka (région d’accès difficile). Elles vont  lutter contre les problèmes de malnutrition, de mauvaise santé, d’illettrisme, de conflits familiaux et de croyances traditionnelles  (sorcellerie et superstitions) en apportant des services de santé et d’éducation de proximité et en partageant leurs valeurs chrétiennes. Les Sœurs travaillent avec les autorités locales pour améliorer ces situations.

Les Sœurs ont besoin d’un véhicule durable Toyota Land Cruiser pour permettre leurs rencontres et leurs visites éducatives et sanitaires, et pour soutenir leurs efforts dans la pastorale.

Madagascar VillageMadagascar Piste sèche

Soutenir l’École spéciale et la Coopérative – Brazzaville, République du Congo

Les personnes porteuses d’handicaps physiques ou mentaux rencontrent beaucoup de difficultés où qu’elles soient dans le monde. Lorsqu’elles manquent de ressources, ces difficultés augmentent. Depuis 1975, les Filles de la Charité dirigent l’École spéciale à Brazzaville, en République du Congo, qui accueille des jeunes et des adultes qui ont été exclus du système éducatif traditionnel. C’est la seule école gratuite de ce type dans le pays et elle bénéficie à plus de 1 775 étudiants. Lorsqu’ils sont scolarisés dans les cours de matières générales, l’alphabétisation et l’apprentissage technique sont partiellement soutenues financièrement par des partenaires locaux.
Des recettes supplémentaires sont fournies grâce à la Coopérative étudiante qui vend les produits de leur savoir-faire sur la place du marché. L’ébénisterie, la soudure, la couture, le jardinage, la coiffure, le capitonnage automobile et les services d’hôtellerie font partie des compétences et des services offerts. Malheureusement, certaines des composantes essentielles de cette Coopérative sont menacées par le manque de ressources de base:
un véhicule fiable pour transporter les fournitures et les produits,
un système fonctionnel d’arrivée d’eau pour les jardins et les toilettes,
une clôture pour éviter les vols et le vandalisme.
Le Fonds de dotation participe au financement de ce grand projet.

BRAZZAVILLE3 BRAZZAVILLE