“Música pour la vie”– Recife, Brésil

2

Dans le quartier Socorro, banlieue de Recife vit une population pauvre, peu instruite, avec des emplois précaires et de faibles revenus. Les familles sont nombreuses  et dans ce contexte, enfants et adolescents sont menacés par la violence, la drogue, la criminalité. Les sœurs travaillent à l’évangélisation en collaboration avec la paroisse, et découvrent toutes sortes de pauvretés lors des visites à domicile. En réponse aux demandes des parents d’élèves de l’école élémentaire, et compte tenu du manque de soutien des pouvoirs publics, le projet de musique de proximité a émergé comme une nécessité pour combler le temps libre des jeunes enfants et des adolescents du quartier de Socorro. Le projet « Musique pour la vie », offrira aux enfants et aux jeunes une formation musicale, des opportunités de développement personnel et de promotion sociale. L’implication de ces jeunes dans la culture locale pourra leur ouvrir aussi le marché du travail.

1

L’Ecole Louise de Marillac au service d’enfants handicapés, San Gil, Colombie

Depuis 2001, l’École de la Fondation Marillac prend en charge des enfants handicapés issus de familles à faible revenu. Ces enfants et jeunes sont polyhandicapés : retard mental léger, paralysie cérébrale spastique, surdité, divers troubles physiques et cognitifs liés à des pathologies telles que le Syndrome de Down (trisomie 21), du Syndrome de Williams et du Syndrome de Crouzon.

46 enfants et jeunes sont accueillis au centre où ils reçoivent une éducation et des soins personnalisés, adaptés à leurs besoins et possibilités. Diverses formes de thérapies, des activités récréatives, des repas et l’hébergement leur sont fournis. Pour le soutien des parents, des visites à domicile, et un atelier de formation sont proposés.

Ce programme complet est rendu possible grâce à une équipe composée de cinq Filles de la Charité et de 7 laïcs. Pour améliorer la prise en charge de ces enfants, de nouvelles compétences sont recherchées : un audiologiste, un physiothérapeute et un gestionnaire.

Grâce à vos dons, le renforcement de l’équipe éducative a pu être financé.

12113-15 LaMilagrosa Colombia 2

Programme éducatif de prévention de la traite humaine – Bogota, Colombie

La traite humaine – l’esclavage sexuel, pour des services ou du travail – est un mal très répandu même dans les pays développés. Les conflits internes et les difficultés économiques ont conduit la Colombie à devenir le troisième pays du monde pour son taux élevé de victimes de la traite humaine. Les jeunes en sont le plus souvent touchés.
Pour y répondre, les Filles de la Charité ont initié un programme de sensibilisation qui aide à la prévention de ces abus. Les Sœurs ont créé une équipe interdisciplinaire (une Fille de la Charité, un assistant social, un psychologue et un adjoint). Ce groupe travaille avec des lycéens, âgés de 14 à 18 ans, leurs parents et leurs enseignants pour aider les jeunes à connaître les implications de la traite humaine,  à identifier les facteurs de risque et à développer des stratégies de prévention.
Le soutien financier permettra d’étendre le programme pilote de 2013 qui a été une réussite. Il a rejoint des centaines de jeunes et a permis 69 ateliers de sensibilisation et de prévention.

9039 12 Colombia 3

Construction d’une Crèche – Rio Gelado, Amazonie – Brésil

Les Filles de la Charité sont présentes en Amazonie depuis 1937. Dans la région rurale et agricole de Rio Gelado, les femmes manquent d’opportunités d’emploi. Elevant leurs enfants tout en assumant les responsabilités du foyer, il leur est très difficile de contribuer au revenu de la famille. De plus, les Sœurs constatent que les possibilités d’études pour les jeunes sont limitées. Elles ont pour projet de construire une crèche éducative. Cela permettra d’offrir un enseignement scolaire organisé, un programme alternatif de formation des enfants. Les femmes pourront ainsi, en confiant leurs petits, travailler et contribuer au revenu de la famille. Ce foyer, ouvert neuf heures par jour, aura un impact positif sur 60 jeunes enfants âgés de 4 à 6 ans.

P1000790 P1000644

Construction d’un réservoir d’Eau, Ecole Sainte Marie – Guatemala, Guatemala

Située dans la ville de Guatemala, l’école mixte Sainte Marie a été fondée il y a plus de cent ans par les Filles de la Charité. Aujourd’hui, l’école accueille  676 élèves de la maternelle au collège (Élèves issus de familles ayant un faible revenu). La ville de Guatemala ne peut fournir suffisamment d’eau potable pour répondre aux besoins de ses habitants. Par conséquent, l’école possède son propre réservoir d’eau. Mais celui-ci existe depuis 73 ans et se trouve dans un très mauvais état, il menace de s’effondrer à tout moment. Comme ce réservoir se situe au milieu des classes de l’école élémentaire, son mauvais état met sérieusement en danger les élèves.

L’accès à l’eau potable est crucial non seulement pour pouvoir boire, mais aussi pour avoir une hygiène correcte (se laver les mains et utiliser les toilettes) ainsi que pour le nettoyage des salles de classes et du hall. Les Sœurs collaborent avec l’école d’ingénieurs locale pour concevoir, prévoir et installer un nouveau réservoir d’eau. Même si l’école a  gratuitement travaillé à la conception et à la réalisation des plans, les Sœurs doivent encore trouver les fonds pour acheter les matériaux et rémunérer les travaux.

Photo Guatemala modifiée

Création d’une ferme intégrée au Collège « Fondation Marillac » – San Gil, Colombie

Située à San Gil dans le nord de la Colombie, la Fondation Marillac est une institution à but non lucratif qui accueille du lundi au vendredi, 45 enfants (pensionnaires ou externes) touchés par le syndrome de Down, l’autisme, le syndrome d’Asperger, la surdité, des problèmes psychomoteur… Afin de répondre aux différents besoins des enfants et leur permettre d’être plus autonomes, les Filles de la Charité ont décidé de s’associer au projet de création d’une ferme intégrée répondant aux critères de « développement durable ». Le Collège « Fondation de Marillac » dispose de terrains nécessaires.

Les objectifs du projet sont de répondre aux besoins alimentaires des enfants et des jeunes (pensionnaires et externes) handicapés, et d’avoir une source de revenus pour leur éducation. La participation aux diverses activités d’agriculture et d’élevage, contribuera au développement des enfants et des jeunes.

Ce projet de ferme comprendra la culture de légumes, de cacao, d’arbres fruitiers ; y seront développés aussi la lombriculture, l’élevage de volaille et de moutons ; l’Equithérapie y sera pratiquée.

Les familles des jeunes collaboreront à ces divers travaux de culture et d’entretien, ce qui sera pour elles une source d’inspiration. Ces familles pourront ainsi reproduire dans leurs foyers ce qu’ils ont observé pour vivre mieux.

Nous sommes heureux d’avoir pu accorder le financement nécessaire grâce aux dons reçus.

Colombie Collège Luisa de Marillac

Education et Services Sociaux pour les enfants – Tunja, Colombie

Depuis 72 ans, les Filles de la Charité viennent en aide aux enfants vulnérables, victimes d’abus, de violence, de négligence et souvent d’abandon à Tunja (Colombie). L’objectif est d’améliorer leurs conditions de vie. Ces jeunes âgés de 7 à 15 ans participent à plein temps ou à temps partiel aux activités du Foyer des Filles de la Charité et reçoivent un soutien dans tous les aspects de leur développement : santé, éducation, aide psychologique, amélioration de l’estime de soi, accompagnement personnel, catéchèse mais aussi apprendre à avoir une meilleure hygiène, bénéficier d’un soutien nutritionnel et de vêtements. Le programme prend en charge tous les enfants quelque soit leur religion.

Bogota 9031  Bogota 9031 pic2

Programme de rééducation – Enfants porteurs d’un handicap – Pérou

A Lima, un manque d’institutions spécialisées, une grande pauvreté, une malnutrition sévère, et malheureusement, une discrimination des enfants porteurs de handicaps existent. Les familles de ces enfants désespèrent d’obtenir des interventions chirurgicales ou une rééducation physique qui pourraient littéralement transformer l’avenir de leur petits.

Rehabilitation of Children PERU

Pour pallier à cela, les Filles de la Charité dirigent le Foyer temporaire St Vincent de Paul, qui est un programme essentiel pour des enfants « aux besoins spécifiques ». Celui-ci présente de bons résultats. Les enfants sont dirigés vers le Foyer St Vincent par un réseau missionnaire composé de membres de la Famille Vincentienne.

Avec une aide financière extérieure, les Sœurs continuent à procurer une thérapie éducative et ludique ainsi qu’un apport nutritionnel à ces enfants handicapés les plus rejetés.