“Música pour la vie”– Recife, Brésil

2

Dans le quartier Socorro, banlieue de Recife vit une population pauvre, peu instruite, avec des emplois précaires et de faibles revenus. Les familles sont nombreuses  et dans ce contexte, enfants et adolescents sont menacés par la violence, la drogue, la criminalité. Les sœurs travaillent à l’évangélisation en collaboration avec la paroisse, et découvrent toutes sortes de pauvretés lors des visites à domicile. En réponse aux demandes des parents d’élèves de l’école élémentaire, et compte tenu du manque de soutien des pouvoirs publics, le projet de musique de proximité a émergé comme une nécessité pour combler le temps libre des jeunes enfants et des adolescents du quartier de Socorro. Le projet « Musique pour la vie », offrira aux enfants et aux jeunes une formation musicale, des opportunités de développement personnel et de promotion sociale. L’implication de ces jeunes dans la culture locale pourra leur ouvrir aussi le marché du travail.

1

Nourriture, Vêtements, Produits de 1ère nécessité pour les Sans-Abri – Cracovie, Pologne

En réponse aux énormes besoins de la population des personnes sans-abri à Cracovie, les Filles de la Charité ont rénové un vieux bâtiment où elles offrent maintenant une variété de services : Assistance médicale (en particulier pour les blessures aux jambes), Centre de jour, Nutrition, Vêtements et Soins d’hygiène. Pendant l’hiver, environ 130 personnes bénéficient des soins et une soixantaine en été. Ceux qui viennent au centre peuvent également lire des livres, regarder des films, écouter des conférences religieuses, prier et partager leurs expériences. Pour que leurs services aient des effets à long terme, les Sœurs essayent aussi d’aider ces personnes à trouver un emploi et à communiquer avec leurs familles. Pour continuer ce projet, les Sœurs ont besoin de produits alimentaires, de médicaments, de vêtements, de produits d’hygiène et d’autres produits de première nécessité.

Pologne3Pologne1

Aide aux réfugiés burundais au Rwanda – Mahama, Rwanda

Le Burundi connait depuis de nombreuses années différents conflits armés. En avril 2015, à la suite d’un coup d’Etat manqué et la chute du gouvernement, le pays a sombré. Les Burundais fuient l’insécurité et les problèmes politico économique majeurs. 250 000 personnes se sont réfugiées dans les pays voisins dont 70 000 environ au Rwanda. Le camp de Mahama accueille 50 000 burundais et ce chiffre augmente chaque semaine. Les réfugiés souffrent d’un manque d’espace, de produits alimentaires, de médicaments, de vêtements, de produits d’hygiène et d’autres produits de première nécessité. Les ONG sont présentes depuis Juillet 2015 pour leur venir en aide mais cela n’est pas suffisant. Les Filles de la Charité sont également présentes et offrent un service personnalisé aux plus vulnérables. Elles rendent visite à chaque tente, elles les écoutent et leur apportent un soutien spirituel. Les Sœurs  ont besoin de tous produits nécessaires à améliorer la vie de ces personnes (couverture, nourriture, médicaments…)

Camp Burundi

Education pour les enfants défavorisés – Maichew, Ethiopie

En 2005, les Filles de la Charité ont fondé un ensemble scolaire Bethlehem pour l’éducation des enfants pauvres et orphelins. Le centre offre une éducation selon la méthode Montessori pour les enfants âgés de 3 à 6 ans, tandis que l’école primaire accueille des élèves du CP au CM2 avec un enseignement élémentaire standard. Une classe supplémentaire est ajoutée chaque année. Cette éducation de qualité et holistique cohérente est la stratégie mise en place pour aider ces enfants à sortir de la pauvreté. Tout absentéisme est suivi d’une visite à domicile. Le jardin d’enfants Bethlehem soutient les familles et le personnel scolaire, d’un point de vue social, économique, physique et psychologique. L’école dispose de plusieurs comités où sont représentés les parents ainsi que les employés. Il existe actuellement 200 enfants inscrits à la maternelle et 385 au primaire. Il est prévu que le nombre d’élèves augmente de 100 élèves au cours des trois prochaines années. Environ 6 à 10% des familles ne peuvent pas payer les frais de scolarité. Les autres apportent une contribution, mais cela est loin d’être suffisant pour couvrir les frais de fonctionnement de l’école.

Ethiopia 2 Ethiopia 13

Energie solaire pour l’Ecole St Joseph – Beyrouth, Liban

L’école Saint-Joseph de Beyrouth dirigée par les Filles de la Charité est située dans un quartier pauvre, à  forte densité de population. Elle scolarise plus de 500 enfants et offre des repas gratuits aux élèves pauvres. Les Sœurs ont ouvert largement les portes de l’école aux enfants immigrés qui ont besoin d’éducation scolaire, de nourriture et de réconfort. Il y a actuellement 200 enfants Syriens, et l’après-midi des enfants Irakiens suivent une scolarité adaptée. Ces charges supplémentaires dues à l’accueil d’immigrés s’ajoutent au budget ordinaire de l’Ecole, d’où la nécessité de faire des économies sur d’autres postes, par exemple celui de l’énergie ! L’installation d’un système d’énergie photovoltaïque financée par vos dons a permis d’alléger le budget de fonctionnement. Grâce à l’énergie solaire, l’électricité sera assurée pour les trois bâtiments des classes et 100 chambres.

20160628_165833 pupitres enfants migrants et libanais (11)

 

Centre de jour pour 50 enfants « à risque » – Balta, Ukraine

De nombreux enfants de Balta vivent dans la rue, car ils proviennent de familles dysfonctionnelles. L’alcoolisme, le chômage et le manque de ressources financières ont généré des conditions très difficiles dans la région. Les enfants, en particulier souffrent : ils manquent d’affection, de stabilité familiale et de soins appropriés. Les produits d’hygiène, les vêtements, une alimentation suffisante font défaut…Ces jeunes passent une partie de la journée hors de leur famille, en bandes, apprennent à voler et sont exposés à l’usage de drogues.

Les Filles de la Charité, sensibles à la détresse de ces enfants ont créé un Centre de jour dans lequel elles répondent aux besoins physiques et émotionnels d’environ 50 enfants qui peu à peu ont découvert les avantages qui leur sont offerts dans le Centre de la Ste Famille.

Les dons ont permis d’acheter de la nourriture, du matériel scolaire, des vêtements, des médicaments, des ordinateurs et d’autres articles destinés aux soins et à l’éducation de ces enfants. Nous vous en remercions.

12117-15 Ukraine 12117-15 Ukraine4

Ecole maternelle et primaire – Kicukiro-Kigali, Rwanda

  L’école St Vincent de Paul ouverte en 2015, scolarise des enfants issus de familles pauvres qui bénéficient d’une aide pour les frais de scolarité, les fournitures scolaires, les uniformes et tenues sportives.

Les Filles de la Charité et les enseignants laïcs dispensent une éducation de qualité dans un environnement sûr et aimant pour ces enfants. 41 d’entre eux fréquentent l’école maternelle, et 81, les divers degrés de l’école primaire. Les cours sont dispensés en français, anglais, et  kinyarwanda.

Les Sœurs travaillent avec les parents pour accroître les valeurs de l’éducation, par une écoute attentive, des conversations informelles et des réunions périodiques. Elles ont mis en place des comités de parents, pour les associer à la vie scolaire de leurs enfants.

Ce projet contribue à la promotion de ces enfants qui, avec  la formation  intellectuelle, dispense une éducation de qualité, avec des valeurs morales chrétiennes, des expériences artistiques, culturelles et sportives.

13002-16Rwanda2 13002-16Rwanda4 13002-16Rwanda6

Appui au Centre Artisanal de Ruzzo – Burundi

Les Filles de la Charité de la Province d’Afrique Centrale animent ce Centre Artisanal unique dans la région, pour offrir une alternative à la jeunesse locale n’ayant pas la possibilité de suivre une scolarité primaire ou secondaire.

Le programme vise à développer les compétences humaines, intellectuelles et pratiques de ces jeunes, leur donnant la possibilité de développer leur créativité et d’acquérir des compétences. Ainsi ils pourront acquérir une autonomie dans la vie, et pour certains de pouvoir travailler en coopérative.

Une Sœur assure un accompagnement individuel et personnalisé des jeunes et un lien avec les familles.

Ces jeunes viennent de familles pauvres, et les frais d’inscription versés par les parents ne suffisent pas à couvrir les frais de fonctionnement du Centre. Grâce à vous, le Fonds de Dotation Rosalie Rendu a pu soutenir ce Centre (Salaires pour 7 membres du personnel, achat de matériel pour la coupe et la couture, produits de nettoyage,  fournitures de bureau, etc.).

13001-16 Burundi 2

Aménagement d’un foyer pour femmes sans ressources – Hallehali, Bangalore, Inde du Sud

Beaucoup de femmes à Bangalore, vivent dans une situation de pauvreté grave, sans soutien et sont souvent victimes d’abus.

Les Filles de la Charité qui sont en lien avec elles dans les quartiers, souhaitent assurer à une vingtaine de femmes les besoins de base, dans un havre de paix. Elles ont le projet de réaliser un foyer d’accueil sur le terrain de la Maison provinciale.

Grâce à vos généreux dons, les Sœurs vont faire une réhabilitation et un aménagement d’une petite résidence.

Une fois l’extension de la maison achevée et meublée, 20 femmes y seront accueillies.

12115-15 India South 2

L’Ecole Louise de Marillac au service d’enfants handicapés, San Gil, Colombie

Depuis 2001, l’École de la Fondation Marillac prend en charge des enfants handicapés issus de familles à faible revenu. Ces enfants et jeunes sont polyhandicapés : retard mental léger, paralysie cérébrale spastique, surdité, divers troubles physiques et cognitifs liés à des pathologies telles que le Syndrome de Down (trisomie 21), du Syndrome de Williams et du Syndrome de Crouzon.

46 enfants et jeunes sont accueillis au centre où ils reçoivent une éducation et des soins personnalisés, adaptés à leurs besoins et possibilités. Diverses formes de thérapies, des activités récréatives, des repas et l’hébergement leur sont fournis. Pour le soutien des parents, des visites à domicile, et un atelier de formation sont proposés.

Ce programme complet est rendu possible grâce à une équipe composée de cinq Filles de la Charité et de 7 laïcs. Pour améliorer la prise en charge de ces enfants, de nouvelles compétences sont recherchées : un audiologiste, un physiothérapeute et un gestionnaire.

Grâce à vos dons, le renforcement de l’équipe éducative a pu être financé.

12113-15 LaMilagrosa Colombia 2