Programme pluriannuel d’éducation – République Dominicaine

Les services éducatifs des Filles de la Charité dans les 8 écoles gratuites, dans lesquelles collaborent 285 enseignants,  ont un impact sur une population étudiante de 6 331 filles et  garçons,  âgés de 5 à 18 ans, et touchent 4 052 familles.

Ce cycle de formation de 3 ans, auquel participe financièrement le Fonds de dotation Rosalie Rendu,  concerne les enfants, les enseignants et les parents. La formation systématique permettra aux enseignants d’enrichir leurs compétences pour aider les enfants les plus défavorisés à atteindre leur potentiel éducatif. Ils proviennent de familles à faible revenu ou de situations difficiles, ont souvent des déficiences affectives, et des troubles d’apprentissage.
Les jeunes  « à risque », susceptibles de corruption, ainsi que leurs familles sont particulièrement accompagnés par les sœurs et les enseignants laïcs.

Ce programme renforce une mission partagée de l’Éducation Vincentienne dans les 8 écoles des Filles de la Charité de Santo Domingo.

01Santo Domingo

Extension du Centre de santé – Alitena, Ethiopie

Le Centre de santé d’Alitena a été un véritable pilier dans la région depuis 1974, ce qui a permis d’étendre les services de santé à la population pauvre dans le district d’Irob, y compris les personnes vulnérables pendant la guerre civile de 30 ans et les luttes armées. Depuis 2013, le Centre a étendu ses offres des soins dans de nombreux domaines : soins ambulatoires et hospitalisation, laboratoire, pharmacie PMI, éducation sanitaire, prévention et traitement du VIH / SIDA, prise en charge des orphelins, etc. Environ 13 000 personnes par an bénéficient de Centre qui voit la nécessité de se développer encore pour améliorer les résultats de survie et de santé pour les mères et les nouveau-nés, très vulnérables. En  Ethiopie, les taux de mortalité maternelle et infantile sont parmi les plus élevés au monde. Selon l’USAID, il y a 1 femme sur 52 qui décède suite à l’accouchement dans les zones mal desservies au plan de la santé, et l’on déplore 60 % de décès infantiles à la naissance et 40 % chez les enfants de moins de cinq ans. La construction d’un bâtiment dédié à la maternité et la pédiatrie, répond à un énorme besoin dans cette région. Vous souhaitez en savoir davantage ?  Découvrez la vie et les services des Filles de la Charité dans ce pays : https://doctigray.org/

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Foyer pour des jeunes filles vulnérables – Dembidollo, Ethiopie

Les Filles de la Charité s’occupent, à  Dembidollo, de 18 fillettes et jeunes filles provenant de familles très pauvres et éloignées. Elles les soutiennent dans leur éducation et assurent les frais d’inscription, d’uniforme, de matériel scolaire. Ainsi ces jeunes peuvent fréquenter l’école et recevoir un soutien pour construire leur avenir ; elles fréquentent l’enseignement primaire, secondaire, et parfois même l’éducation de troisième niveau. Aucune n’aurait la possibilité d’étudier sans cette petite structure dont les conditions ne sont toutefois plus aptes à héberger des jeunes.
La construction d’un foyer décent et sécurisé pouvant héberger jusqu’à 30 filles défavorisées, âgées de 7 à 18 ans est un besoin est pressant. Les jeunes filles que nous soutenons sont très vulnérables, venant de familles qui ne peuvent les protéger ; elles risquent des agressions, des enlèvements pour la traite des êtres humains et l’esclavage domestique. Certaines ont déjà été maltraitées et d’autres ont des handicaps qui en font les principales victimes.

8 11

Education à la santé et fournitures médicales pour des familles pauvres – Peja, Kosovo

Depuis plus de 15 ans les Filles de la Charité offrent des soins de santé gratuits par les visites à domicile, dans l’ancienne ville martyr de Peja où transpire encore un passé qui a du mal à passer. C’est un service particulièrement important car de nombreuses familles au Kosovo vivent sans assurance maladie et ne peuvent accéder aux soins de santé. Cette population lutte contre de nombreux défis et problèmes tels que le chômage, la violence, l’analphabétisme, l’usage de drogues, l’exploitation des enfants et le manque de ressources pour leurs besoins fondamentaux. Par les visites à domicile les Sœurs font de l’éducation à la santé,  de la prévention et dispensent des soins personnalisés à plusieurs membres de la famille, selon les pathologies constatées. La fourniture de médicaments et de matériel pour les pansements suppose un budget sans cesse renouvelé, car la plupart des personnes n’ont pas les moyens de payer ces médicaments essentiels pour traiter diverses maladies. Ce projet atteindra environ 500 patients, permettant aux sœurs et à leurs collaborateurs de fournir des médicaments aux personnes malades et pauvres vivant à Peć/Peja dans le Nord-Ouest du Kosovo, et  dans 19 villages environnants.

14015 -17 llabjan-dardania 3 086 14015 -17Marie Civlaku

Développement communautaire de populations rurales pauvres – Pailin, Cambodge

Les Filles de la Charité de la Province de Thaïlande ont développé à Pailin (ville du Cambodge à la frontière avec la Thaïlande), un projet de développement communautaire de 3 ans qui offre des services intégrés de développement communautaire aux populations rurales pauvres. Cette formation comprend une variété de stratégies clés qui abordent la pauvreté, la prévention et les soins de santé, le soutien nutritionnel pour les enfants, le soutien éducatif aux étudiants. Ce programme vise à développer le capital humain, les possibilités d’éducation et l’intégration sociale. Il renforce la capacité de la famille en améliorant les moyens de subsistance et l’éducation sécuritaire pour prévenir la traite des êtres humains. Durant la 1ere année de ce projet pluriannuel, 260 familles, avec environ  300 enfants en classe maternelle, sont concernées. La formation du personnel local à la bonne gouvernance visera tous les partenaires du programme pour créer une base solide pour l’avenir. Les résultats seront évalués chaque année avec des ajustements,  pour réaliser des familles et des communautés plus saines et plus durables au cours des trois prochaines années dans les communautés identifiées.

13097-16 Cambodia2 13097-16 Cambodia7

Des livres pour l’école Ste Catherine Labouré – Masanga, Tanzanie

L’école Ste Catherine Labouré a été construite en 2010 et scolarise actuellement  630 élèves. La création récente d’une bibliothèque a grandement amélioré l’apprentissage et élargi les capacités linguistiques.  Le «temps de la bibliothèque» est inclus dans l’horaire de chaque classe, et le samedi, des films éducatifs sont présentés dans la nouvelle bibliothèque.

Un 1er lot de manuels pour les enseignants et des livres de lecture pour enfants avait été acheté. Ce projet permet d’acheter les livres supplémentaires nécessaires pour compléter la bibliothèque avec une portée plus large de l’éducation. Ces livres couvriront une variété de sujets, tels que : la géographie, l’histoire, la science, la langue et les mathématiques. Des encyclopédies, des dictionnaires et des livres culturels ont également fournis.

13090-16 Tanzania Lib in Use 4 13090-16 Tanzania Lib in Use 5

“Música pour la vie”– Recife, Brésil

2

Dans le quartier Socorro, banlieue de Recife vit une population pauvre, peu instruite, avec des emplois précaires et de faibles revenus. Les familles sont nombreuses  et dans ce contexte, enfants et adolescents sont menacés par la violence, la drogue, la criminalité. Les sœurs travaillent à l’évangélisation en collaboration avec la paroisse, et découvrent toutes sortes de pauvretés lors des visites à domicile. En réponse aux demandes des parents d’élèves de l’école élémentaire, et compte tenu du manque de soutien des pouvoirs publics, le projet de musique de proximité a émergé comme une nécessité pour combler le temps libre des jeunes enfants et des adolescents du quartier de Socorro. Le projet « Musique pour la vie », offrira aux enfants et aux jeunes une formation musicale, des opportunités de développement personnel et de promotion sociale. L’implication de ces jeunes dans la culture locale pourra leur ouvrir aussi le marché du travail.

1

Nourriture, Vêtements, Produits de 1ère nécessité pour les Sans-Abri – Cracovie, Pologne

En réponse aux énormes besoins de la population des personnes sans-abri à Cracovie, les Filles de la Charité ont rénové un vieux bâtiment où elles offrent maintenant une variété de services : Assistance médicale (en particulier pour les blessures aux jambes), Centre de jour, Nutrition, Vêtements et Soins d’hygiène. Pendant l’hiver, environ 130 personnes bénéficient des soins et une soixantaine en été. Ceux qui viennent au centre peuvent également lire des livres, regarder des films, écouter des conférences religieuses, prier et partager leurs expériences. Pour que leurs services aient des effets à long terme, les Sœurs essayent aussi d’aider ces personnes à trouver un emploi et à communiquer avec leurs familles. Pour continuer ce projet, les Sœurs ont besoin de produits alimentaires, de médicaments, de vêtements, de produits d’hygiène et d’autres produits de première nécessité.

Pologne3Pologne1

Aide aux réfugiés burundais au Rwanda – Mahama, Rwanda

Le Burundi connait depuis de nombreuses années différents conflits armés. En avril 2015, à la suite d’un coup d’Etat manqué et la chute du gouvernement, le pays a sombré. Les Burundais fuient l’insécurité et les problèmes politico économique majeurs. 250 000 personnes se sont réfugiées dans les pays voisins dont 70 000 environ au Rwanda. Le camp de Mahama accueille 50 000 burundais et ce chiffre augmente chaque semaine. Les réfugiés souffrent d’un manque d’espace, de produits alimentaires, de médicaments, de vêtements, de produits d’hygiène et d’autres produits de première nécessité. Les ONG sont présentes depuis Juillet 2015 pour leur venir en aide mais cela n’est pas suffisant. Les Filles de la Charité sont également présentes et offrent un service personnalisé aux plus vulnérables. Elles rendent visite à chaque tente, elles les écoutent et leur apportent un soutien spirituel. Les Sœurs  ont besoin de tous produits nécessaires à améliorer la vie de ces personnes (couverture, nourriture, médicaments…)

Camp Burundi

Education pour les enfants défavorisés – Maichew, Ethiopie

En 2005, les Filles de la Charité ont fondé un ensemble scolaire Bethlehem pour l’éducation des enfants pauvres et orphelins. Le centre offre une éducation selon la méthode Montessori pour les enfants âgés de 3 à 6 ans, tandis que l’école primaire accueille des élèves du CP au CM2 avec un enseignement élémentaire standard. Une classe supplémentaire est ajoutée chaque année. Cette éducation de qualité et holistique cohérente est la stratégie mise en place pour aider ces enfants à sortir de la pauvreté. Tout absentéisme est suivi d’une visite à domicile. Le jardin d’enfants Bethlehem soutient les familles et le personnel scolaire, d’un point de vue social, économique, physique et psychologique. L’école dispose de plusieurs comités où sont représentés les parents ainsi que les employés. Il existe actuellement 200 enfants inscrits à la maternelle et 385 au primaire. Il est prévu que le nombre d’élèves augmente de 100 élèves au cours des trois prochaines années. Environ 6 à 10% des familles ne peuvent pas payer les frais de scolarité. Les autres apportent une contribution, mais cela est loin d’être suffisant pour couvrir les frais de fonctionnement de l’école.

Ethiopia 2 Ethiopia 13