Programme éducatif de prévention de la traite humaine – Bogota, Colombie

La traite humaine – l’esclavage sexuel, pour des services ou du travail – est un mal très répandu même dans les pays développés. Les conflits internes et les difficultés économiques ont conduit la Colombie à devenir le troisième pays du monde pour son taux élevé de victimes de la traite humaine. Les jeunes en sont le plus souvent touchés.
Pour y répondre, les Filles de la Charité ont initié un programme de sensibilisation qui aide à la prévention de ces abus. Les Sœurs ont créé une équipe interdisciplinaire (une Fille de la Charité, un assistant social, un psychologue et un adjoint). Ce groupe travaille avec des lycéens, âgés de 14 à 18 ans, leurs parents et leurs enseignants pour aider les jeunes à connaître les implications de la traite humaine,  à identifier les facteurs de risque et à développer des stratégies de prévention.
Le soutien financier permettra d’étendre le programme pilote de 2013 qui a été une réussite. Il a rejoint des centaines de jeunes et a permis 69 ateliers de sensibilisation et de prévention.

9039 12 Colombia 3

Un véhicule pour un service éducatif et pastoral de proximité – Betroka, Madagascar

Madagascar comprend 70% de personnes « pauvres » dont 59% d’ « extrêmement pauvres ». Cette pauvreté s’est aggravée au cours des deux dernières décennies. Trois Filles de la Charité ayant des formations d’infirmière, de conseillère spirituelle et d’enseignante vont collaborer avec des laïcs pour rejoindre les personnes des secteurs reculés de Betroka (région d’accès difficile). Elles vont  lutter contre les problèmes de malnutrition, de mauvaise santé, d’illettrisme, de conflits familiaux et de croyances traditionnelles  (sorcellerie et superstitions) en apportant des services de santé et d’éducation de proximité et en partageant leurs valeurs chrétiennes. Les Sœurs travaillent avec les autorités locales pour améliorer ces situations.

Les Sœurs ont besoin d’un véhicule durable Toyota Land Cruiser pour permettre leurs rencontres et leurs visites éducatives et sanitaires, et pour soutenir leurs efforts dans la pastorale.

Madagascar VillageMadagascar Piste sèche

Soutenir l’École spéciale et la Coopérative – Brazzaville, République du Congo

Les personnes porteuses d’handicaps physiques ou mentaux rencontrent beaucoup de difficultés où qu’elles soient dans le monde. Lorsqu’elles manquent de ressources, ces difficultés augmentent. Depuis 1975, les Filles de la Charité dirigent l’École spéciale à Brazzaville, en République du Congo, qui accueille des jeunes et des adultes qui ont été exclus du système éducatif traditionnel. C’est la seule école gratuite de ce type dans le pays et elle bénéficie à plus de 1 775 étudiants. Lorsqu’ils sont scolarisés dans les cours de matières générales, l’alphabétisation et l’apprentissage technique sont partiellement soutenues financièrement par des partenaires locaux.
Des recettes supplémentaires sont fournies grâce à la Coopérative étudiante qui vend les produits de leur savoir-faire sur la place du marché. L’ébénisterie, la soudure, la couture, le jardinage, la coiffure, le capitonnage automobile et les services d’hôtellerie font partie des compétences et des services offerts. Malheureusement, certaines des composantes essentielles de cette Coopérative sont menacées par le manque de ressources de base:
un véhicule fiable pour transporter les fournitures et les produits,
un système fonctionnel d’arrivée d’eau pour les jardins et les toilettes,
une clôture pour éviter les vols et le vandalisme.
Le Fonds de dotation participe au financement de ce grand projet.

BRAZZAVILLE3 BRAZZAVILLE